CE SENTIMENT D’ÉMERVEILLEMENT.


Suis-je un loup (homme) solitaire? Par sa propre définition, il serait facile pour moi de rejeter cette étiquette, refuser de me cacher dedans mais force est d’admettre qu’à cette question, je dois répondre oui. Loin de moi de me considérer un extraverti mais je ne me crois pas un introverti non plus. La photographie de nature est mon havre de paix, elle m’apaise par le silence et le confort qu’elle m’offre. Partir dans ma bulle de nature en solitude. Tous photographes de nature et de paysages n’ont-ils pas ce petit côté introverti?


Solitaire

On m’a souvent fait la remarque du loup solitaire et malgré mes répliques défensives, j’ai choisi d’analyser mon approche à la photographie - où je vais, comment je photographie et toutes ces émotions qui vont dans mon image. La réponse est inévitablement toujours oui mais si j’enlève tous ces facteurs, j’abandonne et je retourne à la maison. Pour ces raisons, je dois avouer que j’en suis un. Ceci dit, il y a plusieurs avantages à être un photographe introverti en nature.



Mon sentiment d’émerveillement à la nature à aider à créer un équilibre et une stabilité dans ma vie qui était devenue nécessaire. Cette admiration et cet éblouissement ont créé en moi ce désir de vouloir connecter, protéger et surtout partager sa valeur. Plus jeune, quand je découvrais la photographie, j’avais mes sujets de prédilection : églises, nuages et forêts. Des sujets qui revenaient souvent mais les images de forêts et d’arbres ont toujours allumé en moi un sentiment de mystère et de mystique. Dans la dernière année, j’ai exploré en profondeur ce côté de la nature, inspiré beaucoup par Simon Baxter, un photographe « woodland » qui a inspiré en moi une approche beaucoup plus émotionnelle. Une approche inspirée et inspirante. Et pour ceci, je lui dis un gros MERCI !

Nature ruisselante

À chacune de mes sorties, je suis conscient qu’il existe une possibilité que je revienne avec aucune image intéressante. Parce que je considère l’expérience positive, il est important de se rappeler que cette expérience va au-delà de la photographie. Être dans la nature, ce silence et confort que je recherche sont tous des éléments bénéfiques à ma santé mentale et en vaut certainement le déplacement. Apprécier la beauté, profiter de ces moments de solitude, connecter avec la nature autour et prendre le temps de respirer. Tous ces éléments amènent en moi une paix intérieure. On m’a souvent dit que j’étais d’une nature calme et que j’avais cette capacité de calmer le monde autour de moi. Ceci en est qu’une partie de la raison.



Les avantages d’être un photographe introverti? Observation, sensibilité et exploration. Tous des qualités qui contribuent grandement à où je vais photographier, comment je vais composer, comment présenter cette image et les sentiments ressentis. Cette connectivité est l’essence même et est les raisons personnelles pourquoi je suis charmé par la photographie « woodland ». Chaque sortie est une expérience unique avec ses propres qualités et crée une excitation en moi car je ne sais pas ce que je vais vivre, voir ou capter. Ceci est la raison de mon amour pour la photographie, cette liberté de créativité et d’expression. De vous présenter des images qui vibrent également avec vous.


Bonne nuit

Est-ce que vous vibrez avec votre photographie? Qu'est-ce qui vous stimule? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires. Je suis toujours curieux et emballé à l’idée d’échanger avec vous.



É.


127 vues2 commentaires